• Bannière de l'École de travail social

Les chargé·e·s de cours

Découvrez qui sont les personnes chargées de cours de l’École de travail social. Pour illustrer leurs expertises et différents champs d’action, nous vous proposons le portrait de quelques unes d’entre elles. 

Liste de nos chargé·e·s de cours

L’École de travail social compte une cinquantaine de personnes chargées de cours, dont celles-ci :

  • Bamba, Moustapha
  • Bastien, Robert
  • Beaudin, Joanne
  • Beauvais, Rebecca
  • Bélanger, Gilles
  • Bergeron-Gaudin, Jean-Vincent
  • Boubnan, Hayette
  • Boucher, Maxime
  • Charlebois, François-Xavier
  • Courtemanche, Andréanne
  • Dauphin-Johnson, Geneviève
  • Delisle L’Heureux, Nicolas
  • Deslauriers, Kim
  • Desmeules, Karl
  • Durand, Caroline
  • El-Hachem, Laura
  • El-Hage, Habib
  • Gascon, Eric
  • Hérard, Jacques
  • Héroux, Jean-François
  • Leblond, Émilie
  • Legault, Julie
  • Morissette, Isabelle
  • Noubicier, Agnès Florette
  • Pelletier, Nathalie
  • Plante, Nathalie
  • Poisson, Maryse
  • Sâadi, Sabry Adel
  • Simard, Julien
  • Sioui, Nibisha
  • Tadlaoui, Jamal Eddine
  • Taibi, Bouchra
  • Turco, Franca
Portrait de nos chargé·e·s de cours

Bastien, Robert

  • Domaines d’expertise : Inégalités sociales, sociologie narrative, études de terrain
  • Cours enseignés :
    • TRS-3300 – Travail de rue et travail social
    • TRS-8210 – Méthodologie de recherche et travail social II
  • Expérience et milieux de travail : Près de 30 ans comme chercheur en santé publique, enseignement universitaire : Université de Sherbrooke, Université de Montréal, École de santé publique – Université de Montréal. Depuis 2022, représentant canadien à l’association de Sociologie de langue française pour le courant de recherche « Sociologie Narrative » initié par Annick Madec, Numa Murard et Jean-François Laé. Correspondant canadien pour la revue de la langue française « Vie Sociale et Traitements »
  • Cheminement académique :
    • Ph.D Sciences de l’Éducation
    • MA Sciences de l’Éducation
    • BA Design
  • Publications :
    • 2022, Enseigner le travail de rue : pour une incursion dans l’imaginaire social des étudiants, Bastien, R. Vie sociale et traitements (VST), Paris [120-125] No 153 
    • 2021, Sur le vif – Podcast – (CREMIS) La norme et la marge. Enseigner et pratiquer le travail de rue en région. Robert Bastien et France Paquette (Organisme En tout cas, Rimouski) 
    • 2019. Le Free c’est sérieux … en Ostie. Entrevue avec Jean-Guy Poirier, batteurs du Quatuor du Jazz Libre du Québec. À paraître dans les pages du Journal Le Mouton Noir, printemps 2019. 
    • 2018. Le négatif et le positif. Vie sociale et traitements. Éditions Èrès, Paris, (1) No 137. 40-49. 
    • 2018, Participation citoyenne et recherches participatives dans le champ des inégalités sociales. Godrie, B., Ouellet, G., Bastien, R. et al. Nouvelles Pratiques sociales, Vol. 30, No 1. 
    • 2018, L’autodestruction de mon père, Bastien, R.  Vie sociale et traitements. Éditions Érès, Paris (26-30). No. 137. 
    • 2018, Après, pendant, avant, Bastien, R, Vie sociale et traitements. Éditions Érès, Paris (17-21). No. 137. 
    • 2018, Autour du suicide. Co-coordination, Robert Bastien et Monique Besse (psychanalyste) du numéro 137 de la revue Vie sociale et traitements. (VST). 
    • 2016, Histoire familiale orale et archives, Bastien, R. Vie sociale et traitements. Éditions Érès, Paris. (65-75). Vol. 3. Numéro 131 
    • 2016, L’étude d’évaluabilité : Utilité et pertinence pour l’évaluation de programme. Revue canadienne d’évaluation de programme. (18-33), Vol. 31. Soura, B., Dagenais, C., Bastien, R., Fallu, J.-S., Janosz, M. (2016). 
    • 2015, Que donne à entendre le silence des gestionnaires du réseau ? Bastien, R. Le point en santé et services sociaux. (21-27) Vol 11, No 1, Printemps. 
    • 2013, Autour du mouvement communautaire québécois et de la mobilisation citoyenne actuelle.  Bastien, R.  Revue Vie sociale et traitements (VST) (Érès), Vol 2, No 2-3, 36-42.
    • 2013, La compétence à lire et acter les finalités effectives de l’école dans un dispositif partenarial École-Communauté comme condition de réalisation de l’intervention socio-éducative. Couturier, Y., Lefebvre, C., Bilodeau, A., Bastien, R. Revue Phronesis, Vol. 2, No 2-3, 36-42 
    • 2012, Maladie mentale, instruction publique et hygiène publique : le cas de la propagande d’hygiène mentale au Québec dans les années 1930 Bastien, R. Perreault, I, Revue Lien Social et Politiques, No 67, printemps 2012  
    • 2012, Surveiller et vêtir : le métier de contrôleur d’absences au Québec, 1919 à 1969 Robert Bastien, Annie Lyonnais, Biessé Diakaridja Soura, et Isabelle Perreault, Revue Vie sociale et Traitement (Paris). 

Bergeron-Gaudin, Jean-Vincent

  • Domaines d’expertise : Action collective, Mouvements sociaux, Politiques sociales, Organismes communautaires, Intervention collective, Logement
  • Cours enseignés :
    • TRS1035 – Analyse des politiques sociales (2019, 2020, 2021 et 2022)
    • TRS2160 – Fondements de l’action collective et analyse des mouvements sociaux (2022)
    • TRS8310 – Politiques sociales, État et mouvements sociaux (2018)
  • Expérience et milieux de travail :
    • Bureau de consultation jeunesse (BCJ)
    • Centre de recherche sur les politiques et le développement social (CPDS)
    • Laboratoire de recherche sur les pratiques et les politiques sociales (LAREPPS)
  • Cheminement académique :
    • Doctorat en science politique, Université de Montréal (en cours)
    • Maîtrise en travail social, Université du Québec à Montréal (2013)
    • Baccalauréat en service social, Université Laval (2009)
  • Publications : 
    • Bergeron-Gaudin, J.-V. (soumis). Lutter pour se loger : la trajectoire des mobilisations de locataires au Québec. Dans P. Dufour (dir.), Québec en mouvement. Presses de l’Université de Montréal.
    • Berthiaume, A., Bergeron-Gaudin, J.-V. et Gaudreau, L. (2022). L’organisation communautaire au Québec : quelques zones d’ombre dans l’état des connaissances. Revue canadienne de service social, 39(1), 45-61.
    • Bergeron-Gaudin, J.-V. et Jetté, C. (2021). Le transfert de l’innovation sociale : le cas du soutien communautaire en logement social (ET2101). CRISES. https://crises.uqam.ca/wp-content/uploads/2021/02/CRISES_ET2101.pdf
    • Bergeron-Gaudin, J.-V, Dufour, P. et Latendresse, A. (2020). Une brèche féministe dans les luttes relatives au logement : l’expérience d’Information-Ressources Femmes et Logement, 1986-1995. Cahiers de géographie du Québec, 64(181-182), 83-91.
    • Dufour, P., Bergeron-Gaudin, J.-V. et Chicoine, L. (2020). Social movements and the National Question in Quebec: The Institutional Legacy of a Cleavage. Canadian Journal of Political Science, 53, 658-675.
    • Jetté, C. et Bergeron-Gaudin, J.-V. (2020). Innovation sociale et travail institutionnel : le rôle des organismes communautaires dans l’évolution des politiques sociales au Québec. Revue canadienne de recherche sur les OSBL et l’économie sociale, 11(1), 43-61.
    • Bergeron-Gaudin, J.-V. (2019). L’organisation communautaire en travail social au Québec : origines, trajectoire et tensions. Nouvelles pratiques sociales, 30(2), 80- 99.
    • Bergeron-Gaudin, J.-V. (2017). Les luttes relatives au logement au Québec : un portrait historique. Dans J.-P. Brady et S. Paquin (dir.), Groupes d’intérêts et mouvements sociaux (p. 219-240). Presses de l’Université Laval.
    • Jetté, C. et Bergeron-Gaudin, J.-V. (2017). La pratique du soutien communautaire en logement social au Québec : une institutionnalisation modulée selon les territoires. Les politiques sociales, 3-4, 90-101.

Boubnan, Hayette

  • Domaines d’expertise : Mon premier champ d’expertise est l’intervention interculturelle et transculturelle auprès des familles ethnoculturelles. Je travaille en protection de la jeunesse donc mon autre champs d’expertise est l’intervention individuelle, de groupe et systémique auprès des familles et leurs enfants. Les problèmes de santé mentale sont aussi au centre de mes préoccupations pour ces familles.
  • Cours enseignés :
    • TRS1350 (TRS2100) – Intervention sociale et relations interculturelles
    • TRS2251 – Atelier d’intervention dans les réseaux interculturels
    • TRS3130 (TRS3100) – Travail social et jeunesse
    • TRS3250 – Services sociaux et de santé et relations interculturelles
  • Expérience et milieux de travail :
    • Consultante transculturelle de la Clinique de consultation Transculturelle du Centre Jeunesse de Montréal – Institut Universitaire
    • Personne ressource et soutien pour les dossiers de « Violences Basées sur l’Honneur » / VBH et les dossiers traitant les problématiques de « Polarisation et Radicalisation » au CIUSSS – Centre Sud – Direction Jeunesse
    • Co-fondatrice et co-intervenante du groupe d’intervention PLURI-ELLES auprès d’adolescentes issues des communautés ethnoculturelles
    • Directrice générale de l’organisme « Transit-Jeunesse» (2004-2014)
    • Coordonnatrice de stage à L’UQAM / Propédeutique et baccalauréat en travail social (2017-2020)
  • Cheminement académique :
    • Maîtrise en travail social, Université de Montréal
    • Diplôme d’Assistante sociale de la Haute École Institut Cardijn à Louvain-La-Neuve (Belgique)
  • Publications : 
    • 2017, Rédaction d’un article dans le Défi Jeunesse du Cjm-iu : « Les violences basées sur l’honneur. Des réalités qui bouleversent et des pratiques novatrices à l’honneur ».
    • 2015, Co-rédaction d’un article dans le Défi Jeunesse du CJM-IU : « Expérience de stage à la clinique de consultation transculturelle du CJM-IU : Comment aborder l’exposition à la violence conjugale dans les familles immigrantes ? »
    • 2014, Rédaction d’un article dans le Défi Jeunesse du Cjm-iu : « La clinique de consultation transculturelle : un service en tandem ».
    • 2012, Rédaction d’un article dans le Défi Jeunesse du Cjm-iu : « L’identité culturelle des adolescentes immigrées musulmanes sous la Loi de la protection de la jeunesse ».

Dussault, Joëlle

  • Domaines d’expertise : Action collectives et mouvements sociaux; études du genre et des théories féministes; profilage, répression contrôle de l’activité politique; institutions et organisations communautaires
  • Cours enseignés :
    • TRS1660 Théories en sciences humaines et savoir d’action du travail social (2019, 2020, 2021)
    • TRS8430 Organisation communautaire et action citoyenne (2020)
  • Expérience et milieux de travail :
    • Intervenante psychosociale, Organisme communautaire enfance, jeunesse et famille (Générations)
    • Organisatrice de milieu, milieu scolaire (Fusion jeunesse)
    • Intervenante psychosociale, Maison d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale (Maison L’Esther)
  • Cheminement académique :
    • Doctorat en sociologie, Université du Québec à Montréal (en cours)
    • Maîtrise en sociologie, Université du Québec à Montréal
    • Baccalauréat en service social, Université de Montréal
  • Publications : 
    • Dussault, J. et P. Dufour. (en rédaction) Rapport de recherche sur les effets du profilage politique sur l’organisation communautaire. Observatoire des profilages.
    • Dussault, J. (2022) “The prefigurative politics of place-making: analysis of a neighbourhood-based campaign for a social centre. ” Emotion, Space and Society, 44, 1-7. https://doi.org/10.1016/j.emospa.2022.100901
    • Dussault, J. (2022) “L’entretien de groupe en ligne, exemplification d’une méthode qualitative d’analyse de la réflexivité.” Sociologies, (2022 0222). https://doi.org/10.4000/sociologies.18221
    • Bilodeau, J.-P., Clermont, G., Desmarais, P., Dussault, J. et M. Tardif (dir.). (2019) Autogestion, grèves et actions directes à l’Université de Montréal depuis 1919. Montréal, Aura. ISBN 9782981808400
    • Bellot, C., Dupuis-Déri, F., Dussault, J., Lemonde, L. et A. Morin (dir.). (2015) Étouffer la dissidence, 25 ans de répression politique au Québec. Montréal, Lux Éditeur. ISBN 9782895968948
    • Dussault, J. (2014) “ Documenter la répression politique, entre savoir militant et scientifique ”. Observatoire sur les profilages, v. 2, no 1, p. 4-6.

Gascon, Éric

  • Domaines d’expertise : Toxicomanie et dépendance, Intervention avec les groupes
  • Cours enseignés :
    • TRS2290 – Intervention avec les groupes en travail social
    • TRS6830 – Séminaire d’analyse des pratiques en travail social
    • TRS3150 – Toxicomanies, dépendances et enjeux psychosociaux en travail social
  • Expérience et milieux de travail :
    • Spécialiste en activités cliniques, CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal Direction santé mentale et dépendances
    • Formateur à l’Institut national de santé publique, Programmes nationaux de formation sur les ITSS et sur les stratégies d’intervention auprès des populations vulnérables
    • Travailleur social au CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, Unité de toxicomanie et de médecine urbaine, Hôpital Notre-Dame
    • ARH et coordonnateur professionnel, Centre de réadaptation en dépendance le Virage, Point de service externe de Valleyfield
  • Cheminement académique :
    • Maîtrise en travail social, Université de Montréal
    • DESS en administration sociale, Université de Montréal
    • Baccalauréat spécialisé en psychologie avec mineure en sciences politique, Université Concordia
  • Publications : 
    •   Gascon, É. (2020). «  Rendre l’aide mutuelle accessible en contexte de confinement: récit d’un groupe de soutien téléphonique en dépendance », Intervention, vol. Hors série no 1, 117127.

Hérard, Jacques

  • Domaines d’expertises : défense de droit, milieu syndical et communautaire, engagement social, dépendances, itinérance
  • Cours enseignés :
    • TRS1520 – Intervention auprès des individus en travail social
    • TRS1600 – Intervenir en milieu communautaire
    • TRS3150 – Dépendances et interventions
  • Expérience et milieux de travail :
    • Chargé de cours à l’École de travail social de l’UQAM depuis 2009 et à l’Université du Québec en Outaouais (campus de St-Jérôme) depuis 2013.
    • Intervenant communautaire œuvrant au sein d’une équipe multidisciplinaire auprès de personnes vivant des problèmes de santé mentale et d’itinérance au sein de l’organisme Diogène (Programme d’intervention et de recherche Psycauses).
    • Intervenant auprès de jeunes adultes en difficultés et en besoin d’hébergement au sein de la Maison d’hébergement jeunesse Roland-Gauvreau Inc. 
    • Manœuvre/ouvrier dans une aciérie
  • Cheminement académique :
    • Maîtrise en travail social, Université du Québec à Montréal
  • Travail de recherche :
    • « L’auto-exclusion comme modalité de survie » : Le mémoire déposé en 2008 examine comment l’exclusion extrême qu’est le phénomène de l’itinérance s’enracine et se déploie dans la vie de quatre hommes quarantenaires vivant à Montréal. Plus spécifiquement, il cherche à pénétrer les différents facteurs qui participent à une forme d’exclusion qui amène une personne à ne plus répondre aux appels l’intimant à se réhabiliter, se réinsérer et s’intégrer dans la société. La recherche effectuée a permis d’identifier les stratégies que les personnes en situation d’itinérance utilisent visant la protection de leur identité sociale, mais également celles qui, paradoxalement, visent le maintien de l’exclusion, ce retrait non plus subi et que l’on endure, mais un retrait poursuivi et que l’on préserve

Poisson, Maryse

  • Domaines d’expertises : intervention auprès des demandeurs d’asile et personnes à statut précaire, santé mentale et statut précaire, intervention interculturelle, intervention collective / environnement et travail social
  • Cours enseignés :
    • TRS5001 – Formation pratique II
    • TRS6001 – Formation pratique III
  • Expérience et milieux de travail :
    • Chargée de cours à l’école de travail social de l’UQAM
    • Directrice de l’équipe d’intervention – Collectif Bienvenue pour demandeurs d’asile
    • Travailleuse sociale – Programme régional d’accueil et d’intégration des demandeurs d’asile (PRAIDA)
  • Cheminement académique :
    • Diplôme d’études supérieures spécialisé en santé mentale (TELUQ)
    • Maitrise interdisciplinaire en Sciences de l’environnement (UQAM)
    • Baccalauréat en travail social (UQAM)

Deslauriers, Kim

Kim Deslauriers TS M.sc, est chargée de cours à l’École de travail social de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Elle a complété une maitrise à l’UQÀM portant sur un modèle de travail social de groupe visant l’empowerment familial et le dialogue pour favoriser la transmission des valeurs intergénérationnel avec des mères nées en Haïti, ayant eu des enfants au Québec. Comme travailleuse sociale, sa passion pour l’interculturel l’a mené vers un centre de coopération internationale pour agir de partenaire terrain et superviseure de stage en groupe en Haïti. Elle a entre autres travaillé dans le domaine de l’insertion socioprofessionnelle en milieu communautaire avec une clientèle jeunesse et immigrante. Dans le réseau de la santé, elle a pratiqué dans le service jeunesse et famille tout en étant superviseure de stage. Elle enseigne principalement l’intervention auprès des individus, des familles et des proches ainsi que les dynamiques organisationnelles et les contextes de pratiques en travail social. L’accueil et l’insertion des immigrants à la société d’accueil, l’intervention familiale en contexte interculturel, l’intervention de groupe et systémique ainsi que l’enseignement font partie de ses principaux champs d’intérêt.
Coordonnées
Courriel : kim.deslauriers@uqam.ca

École de travail social

La mission universitaire de l’École de travail social de l’UQAM est de former des intervenant.e.s qualifiés à l’exercice du travail social, capables d’interagir en situation de complexité avec éthique et rigueur.

Suivez-nous

Coordonnées

École de travail social
Local W-4020
455, boulevard René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2